LIENS UTILES.
______________

▬ CONTEXTE
▬ INVITES
▬ SE PRESENTER
▬ BESTIAIRE
▬ PARTENAIRES
▬ LES GUILDES
▬ BOUTIQUE
______________
INTRIGUE.



 

petite virée nocturne au clair de lune (jacob)

 :: périphérie :: reste du monde Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ash Kresnik
LIKE A GOD PHOENIX
avatar
Dollars : 33
Messages : 26
Date d'inscription : 14/09/2017
Dim 1 Oct - 2:43

First Of The Year - Skrillex

Il lui avait donné rendez-vous à la sortie de la ville, devant une maison close miteuse mais dont on ne pouvait raté les néons aux couleurs criardes qui grésillaient.  Assis à moitié sur sa moto, il fumait tranquillement une cigarette pour passer le temps. Il n’avait aucune idée s’il était en avance ou Jacob en retard, car de toutes façons il était partie à une heure approximative, car avec lui le temps était éternel devenant dérisoire. Et approximatif… La rue était calme dans ce coin là, surtout en milieu de semaine. Une prostitué, même deux ont eu le temps de s’approcher et même s’il les dévorait du regard, il refusa. Il avait quelque chose de plus fun de prévu. Ou presque. C’était surtout gratuit ! Contrairement aux deux belles nana là que j’aurais bien &?!#✖︎@…

Et enfin un bruit attira l’attention d’Ash qui tourna la tête dans la rue, trois mégots de cigarette qui trainaient à ses pieds, une fumante encore à sa main. Il sourit derrière ses longs cheveux. Rien qu’à sa démarche, il savait que c’était Jacob. Il était content comme un gosse de le retrouver, prêts à s'embarquer pour une soirée de folie. Enfin, juste histoire de faire un peu de la merde et profiter de la vie. Cela faisait un petit moment qu’ils trainaient ensemble. Du moins, depuis qu’on s’est croisé, on s’est vu assez souvent. Je crois qu’on a même passé trois jours non-stop ensemble à errer en pleine vadrouille dans une ville voisine. Aujourd'hui, encore une fois, il lui faisait quitter la ville. Un sourire complice, il lui tapota le dos et lui tendit un casque avant d’enjamber sa harley. Prenant soin de coincer ses cheveux dans sa veste, il enfila le sien et attendit sagement Jacob tout en faisant gronder le moteur.

Dès qu’il sentit que son nouvel ami du moment était en position et bien accroché, il démarra et fila sur les routes menant en dehors de Saint-Louis, Sous le soleil rougeoyant de cette après-midi. Ils dépassèrent les alentours en ruines et entre deux villes, il bifurqua sur une autre route encore plus isolée et paumée. Et la voilà, une petite fête-foraine qui appartenait à la ville limitrophe. Elle était fermée depuis peu et jusqu’à la prochaine saison. Elle paraissait endormie. Ash s’arrêta et retira son casque. « Tadaaa !!! Petite soirée privée rien que pour nous. Je t’ai dis que je ferais mieux. » lui dit-il avec un sourire fier et un petit rire amusé. Dernièrement, ils avaient joué aux délinquants. Vols à l’étalage, avec ou sans discrétion, partir en courant sans payer l’addition, entrer à une soirée par la porte de service, … Ils avaient fini par se lasser. Du moins Ash et le soucis c'est qu'il en voulait encore. Il lui avait promis qu’il leur trouverait quelque chose de mieux pour la prochaine fois. Un sac sur le dos remplis de chose pratique, comme le manche d’un coupe boulon qu’on pouvait voir dépasser tant elle était grande. Ash lança son sac par-dessus la grille et s'écrasait lourdement. Ash escalada la barrière en moins de deux, avantagé par sa taille mais aussi très dynamique. Il atterrit d’un bond agile de l’autre côté.

acidbrain




Inflamed
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Jacob Lightwood
LIKE AN ANGELIC WEREWOLF
avatar
Dollars : 26
Messages : 20
Date d'inscription : 24/09/2017
Dim 1 Oct - 14:50

Message Man - Twenty Øne Pilots

Il avait rapidement caché ses runes sous un subtil mélange de fond de teint et de crasse, comme à chaque fois qu'il devait cacher sa nature de Néphilim pour une mission. Tout son être lui signalait l'approche de la pleine lune, comme une mise en garde pour ne pas s'obstiner dans ce projet. D'habitude, et pour des raisons évidentes, il ne s'éloignait jamais de l'institut dans ces moments-là. Une part de lui avait honte de s'obstiner à vouloir rejoindre Ash malgré tout les signes indiquant qu'il s'agissait de la plus mauvaise idée du monde. Sa famille avait fait son possible pour que Jacob ne se retrouve jamais dans une situation de perte de contrôle, sa seule obligation était de rester ici pendant les nuits de pleine lune où la transformation était impossible à contrôler, et comment il les remerciait ? En se risquant à faire une sortie.

Le shadowhunter avait trouvé une tonne de bons arguments pour justifier son geste. Il ne pouvait pas se permettre de perdre des points auprès de Ash, c'était pour le bien du déroulement de sa mission et puis, de toute façon, il sera revenu avant le moment fatidique, promis, juré. Discours qu'il garda dans un coin de la tête, au cas où il croiserait la route d'Elija. Fort heureusement, il ne le croisa pas, ce qui lui évita une discussion sans fin durant laquelle son grand-frère aurait certainement deviné ces vraies motivations : sa curiosité dévorante. Oui, c'était dangereux de s'éloigner de l'institut précisément ce soir, mais Ash lui avait promit une virée meilleure que les précédentes. Comment résister ?

Ce n'était pas raisonnable, mais il était curieux de savoir ce qu'avait son ami en tête avec cette promesse. Juste un petit coup d'oeil, au maximum quelques heures, et il rentrera en quatrième vitesse avant l'heure H, ni vu ni connu. Aucune raison de s'inquiéter, en somme. C'est donc confiant qu'il se rendit au point de rendez-vous, même si ce dernier se situait à la sortie de la ville. Il fit un petit signe de la main en guise de bonjour avec son éternel sourire débonnaire sur le visage et son look à la limite du clodo (ce qui collait parfaitement au rôle qu'il avait endossé pour approcher Ash, la première fois). "Alors ? C'est ça ton projet de soirée ?" Questionna-t-il, curieux, en pointant du doigt les néons tape à l'oeil de la maison close. Une pointe de déception aurait pu se faire sentir si Jacob était du genre à faire des conclusions hâtives. À la place, il attendit la réponse de son ami avec impatience. Il l'avait côtoyé assez longtemps pour savoir qu'il ne serait pas déçu du voyage, quel que soit le plan. Au début, sa rencontre avec le jeune homme à la chevelure rouge n'était qu'une étape pour arriver à atteindre son véritable objectif, mais, à force de traîner ensemble, le shadowhunter en avait éprouvé un plaisir réel. Vagabonder en compagnie de Ash équivalait à une séance de rattrapage d'une adolescence qu'il n'avait jamais eu le luxe de pleinement vivre à cause de son éducation trop stricte.

"Allez ! Donne-moi un indice, au moins !" Demanda-t-il alors qu'Ash jouât les mystérieux en lui tendant un casque de moto. Seule cette curiosité qu'il voulait rassasier l'empêchait de paniquer devant les preuves incontestées que la virée du jour allait l'emmener beaucoup trop loin pour qu'il puisse être rentré à temps lorsque la lune se lèvera.

Jacob retira son chapeau, qui pouvait pendouiller dans son cou grâce au cordon, pour enfiler le casque avant de s'installer sans attendre. C'est Ash qui lui avait fait découvert les plaisirs d'une balade en moto, en fait, Ash l'avait initier à beaucoup de choses, quand on y pensait. Loin de cette introspective, Jacob ferma les yeux pour se concentrer sur les sensations du voyage. À l'approche de la pleine lune, il ne pouvait pas s'empêcher d'être tendu, comme si chacun de ces muscles redoutait déjà la transformation, alors sentir le vent sur son visage tandis qu'il s'imprégnait des milliers de bruits et odeur témoignant de la fin de l'après-midi lui fit un bien fou.

La Harley s'arrêta ce qui décida Jacob à ouvrir les yeux. Sa surprise fut donc totale en découvrant la fête foraine. "Whooouuuaaahhhhhh !" S'exclama le shadowhunter, ne s'attendant vraiment pas à ça. Il se passa une main dans les cheveux qui s'était aplatit à cause du casque, afin de leur faire retrouver leur look emmêlé. "J'avoue, tu as fait fort." Commenta-t-il en escaladant à son tour la grille. "Le must, se serait qu'elle soit hantée. Du genre clown zombie, ou trapéziste fantôme... Mais non, je plaisante, ah, ah !" Rigola-t-il, conscient qu'il n'y avait que lui qui trouverait ce genre d'apparition cool et camouflant sa réflexion sincère en prétendant blaguer. Trop occupé par ces divagations, il avait complètement occulté le danger de s'éterniser trop longtemps ici.
acidbrain




Hier est derrière, demain est mystère, et aujourd'hui est un cadeau
Revenir en haut Aller en bas
Ash Kresnik
LIKE A GOD PHOENIX
avatar
Dollars : 33
Messages : 26
Date d'inscription : 14/09/2017
Dim 1 Oct - 21:23

First Of The Year - Skrillex

Jacob était arrivé avec sa nonchalance et son sourire que Ash qualifiait toujours de benêt. Mais, il aimait cet air un peu idiot et léger que cela lui donnait, comme s’il avait le même art de s’en foutre royalement dans un monde lourd de soucis et de conflits. Un sentiment qu’ils partageaient bien plus qu’ils ne l’imaginaient au vu leur quotidien. L’un est une créature blasphématoire et l’autre est un ange qui l’est devenu. Or pour l’instant ils l’ignoraient. Pas pour longtemps. Jacob demandait alors si c’était la maison close qu’il avait prévu pour cet après-midi. Ash le jaugea stupéfait, amusé et dépité. S’il avait su que ce genre de sortie lui plairait, ils y seraient allé il y a bien longtemps. « Nope ! Ici, il m’interdise trop de chose que je veux faire aux filles… J’y vais donc jamais. Mais… Ca se discute, on se trouvera un moment… » lui dit-il, un sourire carnassier aux lèvres. Il lui tendit le casque et Jacob voulait savoir. Ash lui sourit simplement et secouait la tête pour l’informer qu’il ne dirait rien. Même pas un indice. Il était tellement fier et content de lui de le faire languir comme ça.

Chevauchant la moto, il s’éloigna de la ville, mais Jacob pouvait se rassurer ce n’était pas si loin de Saint-Louis. Après, s’ils voulaient vraiment profiter, ils risquaient d’être un peu serré sur le temps. Et sans plus attendre, la surprise s’offrit à Jacob. Il en avait presque les yeux qui brillaient. Ash était ravi de l’effet qu’il avait provoqué. Il avait gagné son pari. En quelques secondes, le voilà de l’autre côté de la grille imposante, scellée d’une grosse chaine et d’un cadenas qui devait faire la moitié de la tête de Jacob. Son ami l’avait rejoint. Ash prit le temps d’apprécier la vue en s’allumant une énième cigarette. Ce n’était qu’un détail, mais il sortait rarement de briquet. Tout simplement parce qu’il finissait toujours par les perdre et qu’il n’en avait même pas besoin. Etrangement, personne ne faisait vraiment attention. Il rapprochait sa main comme un automatisme et se protéger du vent mais pas une flamme, juste dans la paume de sa main et la cigarette s’allumait comme avec un allume cigare de voiture. Même pas besoin de faire d’effort. Jacob approuvait le talent de Ash. Ce dernier lui sourit. « Je sais. Après, si j’avais su que t’aurais aimé allé aux putes, je me serais pas autant casser l’cul... » rit-il et ensuite Jacob s’embarqua dans le remake de Zombieland ou d’une fête foraine hantée. « Euh… Je me disais. Je pensais pas que t’étais du genre à vouloir rencontrer ce genre de chose… J’veux dire, je trouve ça un tantinet suicidaire ou alors pour taper dessus peut-être. Après tu vis ta vie comme tu veux ! » conclut-il avec un rire, lui tapotant le dos amusé par ses réflexions et reprit brusquement son sérieux. « Après, je parlerais pas trop de ça même pour rire. Vu le monde dans lequel on vit. Le soucis, c’est qu’on peut fortement risquer d’en croiser. Donc j’espère que tu sais te défendre ou que tu cours très vite. Je suis pas du genre à faire demi-tour pour ramasser quelqu’un qui a trébuché alors qu’une horde de zombie nous arrive sur le râble ! Rien qu’avec les flics, alors des zombies... Allez viens ! » finit-il avec un sourire si bienveillant après son air grave d’égoïste fuyard totalement assumé.

Toutes les attractions étaient éteintes, les bras des machines à sensations vers le bas et certaines couvertes d’une bâche. « Normalement, on devrait être tranquille un bon moment. Notre seul problème, c’est… » fit-il en se dirigeant vers un endroit précis de la fête-foraine. Le disjoncteur. Un petit bâtiment blanc qui ressemblait à un dépôt de stock. Ash extirpa le coupe-boulon de son sac sans le retirer de son dos et fit sauter le cadenas. Il activa plusieurs levier et les attractions s’allumaient par endroit, souvent par quatre pas plus. « Si le bruit attire l’attention aux alentours. » s’abstenait-il de préciser que s’il n’y avait pas de vigile ou de garde ici c’est parce qu’il s’était occupé de ficeler l’homme et l’enfermer dans une des nombreuses toilettes publiques de l’endroit. Oh ça va je le détacherais en partant ! « Bon tu veux commencer par quoi !? La place est à nous ! » annonça t-il en faisant un geste démonstratif vers les manèges.

acidbrain




Inflamed
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Jacob Lightwood
LIKE AN ANGELIC WEREWOLF
avatar
Dollars : 26
Messages : 20
Date d'inscription : 24/09/2017
Dim 1 Oct - 23:51

Message Man - Twenty Øne Pilots

Jacob avait tendance à dire tout ce qui lui passait par la tête, ou à savourer ce qui se présentait à lui sans le cacher avec un mélange de détachement et d'insouciance qui lui donnait parfois un côté naïf à la limite de l'enfantin. Il s'étonnait souvent, après coup, des réactions face à cette manière d'agir. Comme la réflexion concernant les putes qu'avaient fait Ash en s'allumant une cigarette. Le loup-garou éclata d'un rire franc et décomplexé. "T'inquiètes, c'est parfait. J'ai jamais été dans ce genre d'endroit, ne me grille pas toutes mes premières fois d'un coup." Répondit-il sur le ton de la plaisanterie. Sa manière de formuler la chose rendait difficile de déterminer de quoi il parlait, des putes ou de la fête foraine, peut-être des deux. Difficile de dire également s'il avait fait volontairement cette tournure de phrase pour semer le doute.

D'habitude, Jacob arrivait à faire taire ses commentaires concernant le surnaturel. Il avait appris que cette passion était mal vu ou, dans le meilleur des cas, le rendait bizarre aux yeux des autres. Seulement, cette surprise l'avait tellement émerveillé que sa langue avait fourché. Il y avait un petit côté interdit à être ici et, tout naturellement, le shadowhunter imaginait une petite goutte de surnaturel comme cerise parfaite sur le gâteau. Bien sûr, il n'y aurait que lui pour voir une situation pareille en tant que cerise sur le gâteau. En réalisant soudainement sa bévue, il essaya maladroitement de corriger le tir en affirmant plaisanter.

"Non, c'est juste que je trouvais que le cadre s'y prêtait. En voyant le décor, je me suis dit : on se croirait dans une de ces histoires au coin du feu pour se ficher la trouille." Expliqua-t-il avec détachement en se passant une main dans ces cheveux. Il accusait le coup, habitué aux remarques. C'était lui qui avait mis le sujet sur le tapis, après tout. "Tu as raison, je suis peut-être un tantinet suicidaire." Conclut-il avec son éternel sourire, comme si ce genre d'affirmation était une bonne chose, avant de rire à nouveau. Jacob savait qu'il ne devait pas pousser plus loin le sujet. Qu'il ne pouvait pas dire que ce n'était pas qu'une question de taper dessus, bien que cela avait un petit effet défoulant qu'il ne niait pas, qu'il trouvait ça fascinant à observer, essayer de décortiquer et comprendre la logique dans ces êtres surnaturels. Non, il n'y avait vraiment que lui pour penser ainsi. C'était dommage, mais il avait appris à vivre avec. "Quoi ? Je t'ai fichu la trouille ?" Taquina-t-il alors qu'Ash avait retrouvé son sérieux. "Tu as peur des clowns zombis c'est ça ? C'est vrai que ça ferait un tableau paradoxal entre le sourire grimé et l'envie de te bouffer... Oups, désolé ! J'arrête d'en parler !" Se rattrapa-t-il en mettant sa main devant sa bouche. "Je dirais simplement que je sais me défendre ET courir vite. Le partenaire idéal en cas d'attaque surprise zombiesque." Plaisanta-t-il tandis qu'il suivait, les mains dans les poches, son guide improvisé.

Ces yeux continuaient de pétiller comme un gamin qui parcourait les rayons d'un magasin de jouets tandis qu'il admirait le décor. Pendant ce temps, Ash avait fait sauter le cadenas et activa plusieurs leviers. Jacob applaudit doucement en voyant certaines attractions s'allumer. Lorsqu'il fut question de choisir, Jacob prit une mine pensive en se frottant son menton mal rasé. "Difficile, j'ai envie de tout essayer." Avoua-t-il sur un ton songeur. "On pourrait commencer en douceur par des défis à des jeux d'adresse, avec un gage pour le perdant." Proposa-t-il en pointant les stands en question. En réalité, il mourrait d'envie de voir si la fête foraine comportait un palais des glaces ou un train fantôme, mais après sa gaffe de tout à l'heure, il préféra jouer la sécurité. Ils avaient le temps. Définitivement, sa bonne résolution de ne pas s'attarder trop tard venait de tomber à l'eau. "On ne fera pas trop de bruit, comme ça." Conclut-il, se souvenant avec un temps de retard de la mise en garde de son ami.

acidbrain




Hier est derrière, demain est mystère, et aujourd'hui est un cadeau
Revenir en haut Aller en bas
Ash Kresnik
LIKE A GOD PHOENIX
avatar
Dollars : 33
Messages : 26
Date d'inscription : 14/09/2017
Lun 2 Oct - 21:53

First Of The Year - Skrillex

Jacob était amplement satisfait du programme et sa façon de le lui dire fit sourire Ash. Il était drôle, si mystérieux et peu fiable. Comme lui. Une chose bien enrichissante et pleine de rebondissement et on ne savait jamais comment cela allait finir quand ils commençaient la journée ensemble. C’est ce qu’il aimait avec Jacob. Il ne se faisait pas chier. Entrant dans la fête-foraine fermée au public, Jacob avait lancé une autre plaisanterie qui avait laissé Ash un peu perplexe. En réalité, il se moquait bien des bêtises qu’il avait pu dire, il avait juste répondu bêtement sans réfléchir. La première pensée qui lui était passé par la tête. Jacob argumenta, expliquant que tout venait de l’ambiance un peu morbide de l’endroit et bla bla bla… Il se paya ensuite sa tête et Ash le jaugeait avec un air si dépité. S’il savait, il lui en fallait un peu plus qu’un clown ignoble pour avoir froid dans le dos. Les phobies d’une époque à l’autre n’était pas les mêmes. Rencontrer un wendigo me foutait déjà un peu plus les boules.

Il l’avait laissé finir avant de répliquer : « Même pas peur déjà. Et ensuite : non mais je sais. Je suis pas con. Juste je comprends pas. C’est tout. Pourquoi s’imaginer des scènes d’emmerde et de danger, alors qu’on en a déjà bien assez dans notre vie réelle. Tu vois ? Mes chacun ses gouts et ses préférences. T’es du genre film d’horreur, surnaturel et tout, séries télévisée… Okay, cool. J’ai juste partagé une pensée. En vrai je m’en branle… » s’était-il lancé, un vrai moulin à parole, expliquant que c’était seulement un détail qui le dépassait un peu. Après, bien sûr c’était pas ce qu’ils n’avaient pas eu la même vie et que la sienne n’a pas été aussi longue. « Par contre que je t’abandonne à ton triste sort, j’étais sérieux. Donc heureux d’entendre que tu cours vite. » ajouta t-il avec un petit rire avant d’enclencher les manettes qui envoyait du jus dans les attractions.

Ash lui présenta la fête-foraine comme leur. Jacob hésitait. S’il savait, ça passait complètement au-dessus de sa tête. Il pouvait avoir des idées lugubres ou flippante s’il voulait. C’était toujours plus sympa que les fantasmes scientifique nazi. Jacob voulait commencer avec des jeux d’adresse ou de versus. Le phoenix hocha lentement la tête comme s’il approuvait l’idée du siècle. « T’es vraiment pas con ! Au tir je te fume. Bon baaaaaah... gagné d’avance ! ». Il le pointait du doigt, un sourire fier et cet air si sûr de lui. « Je peux te donner le gage maintenant ? hmmmm… Tu trouves la prochaine épreuve ! Go ! » lui dit-il en lui attrapant les épaules et le dirigeant vers le coeur des stands. « Et tu hurleras si fort ta défaite que je suis pas sûr que ce sera forcément moins bruyant. » ricanait-il tout seule de sa connerie. Il se trouvait tellement drôle. En passant, il lâcha Jacob pour attraper un chapeau gonflable d’un cocotier et l’enfonça sur la tête du jeune brun.

acidbrain




Inflamed
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Jacob Lightwood
LIKE AN ANGELIC WEREWOLF
avatar
Dollars : 26
Messages : 20
Date d'inscription : 24/09/2017
Lun 2 Oct - 23:56

Message Man - Twenty Øne Pilots

Jacob savourait ce moment. Sans la proposition d'Ash, sa soirée aurait été beaucoup plus déprimante, coincé dans cette pièce spéciale, enchaîné jusqu'au lendemain. Bien sûr, il en comprenait la nécessité... Disons que d'y repenser ne le motivait pas à se presser pour rentrer. D'ailleurs, il n'y pensait plus du tout, préférant spéculer sur la présence de clown zombie ou de fantômes condamnés à répéter éternellement leur spectacle. Il en avait oublié que d'ordinaire, il valait mieux garder ce genre de remarque pour lui. Après de brèves justifications, il se permit une taquinerie, histoire de noyer un peu le poisson. Jacob rigola doucement devant la réplique de son ami.

"Bah, j'en sais trop rien, je trouvais ça amusant, c'est tout. T'imagines, il y aurait eu des fantômes trapézistes, on aurait eu un spectacle gratos !" Continua-t-il avec bonne humeur. Il poussa un soupir de satisfaction alors qu'Ash lui assurait n'avoir rien à branler de ces justifications. "C'est pour ça que j'adore être avec toi ! J'ai tellement l'habitude de devoir me justifier quand ma langue fourche sur le sujet... J'avais oublié que ce n'est pas nécessaire en ta présence." Avoua-t-il, toujours souriant. "Je note pour l'abandon, mais alors ne m'en veut pas si j'essaye de te mordre en devenant un zombie après que tu m’aie lâchement abandonné. Ah ah."Il s'était légèrement crispé en prononçant le mot 'mordre'. Il l'avait dit sans réfléchir, se laissant entrainer par la conversation. Pendant un bref instant, il se rappela de la raison de ne pas rester trop tard. S'il restait trop longtemps et qu'il arrivait quelque chose à Ash... Déjà, sa mission serait complètement foiré, mais, en plus, il s'en voudrait terriblement. "Bah, ça n'arrivera jamais. On est pas dans un film." Ajouta-t-il en retrouvant sa nonchalance habituel, une manière de se rassurer. Cette crainte naissante fut balayée alors que son ami redonnait vie aux différentes attractions, sous ces applaudissements.

Comme il l'avait indirectement avoué, il n'avait jamais été dans une fête foraine. Il lui était difficile de choisir par quoi commencer. D'après ce qu'il avait entendu dire, le palais des glaces étaient un incontournable au même titre que la grande roue, et un train fantôme pourrait être certainement très amusant lorsqu'on combattait vraiment des créatures obscures dans la vie de tout les jours. Malgré ces envies, il se retranchant sur des jeux d'adresse, sous prétexte que se serait moins bruyant. "Ne sous-estime pas le redoutable pouvoir de la chance des débutants." Répliqua le lycan avec bonne humeur. Bon, en vérité, c'était fort probable qu'il se fasse laminer par le phénix et pas sûr que cela soit à cause du fait qu'il doit se retenir afin de passer pour un humain.

Aussitôt, après le défi lancé, il se retrouva guider parmi les stands et affublé d'un chapeau en forme de cocotier. Jacob réajusta son nouveau couvre-chef. Ces cheveux lui tombaient déjà devant les yeux avec sa coupe désordonné habituel alors il pouvait facilement avoir son champ de vision amoindri ou complètement bouché quand on lui enfonçait quelque chose sur le crâne. "C'est mon gage ou c'est un handicap ?" Rigola-t-il. "Attends que je t'en trouve un..." Commença-t-il, après avoir dégagé quelques mèches qui lui barraient la vue. En cherchant parmi les chapeaux gonflables, son regard tomba sur un luna-park. "Oh !" S'exclama-t-il comme quelqu'un venant de trouver un trésor complètement sans surveillance. "La prochaine épreuve ça sera ça !" Il indiqua une machine à pince où traînait encore des peluches à l'intérieur. Jacob courut aussitôt pour contempler le contenu de toutes les machines. Il jeta son dévolu sur une machine avec des peluches de petite taille, histoire d'augmenter la difficulté. Le shadowhunter se colla contre la vitre pour mieux voir l'objet à atteindre. "ça a une grosse tête et des membres trop petit pour offrir des prises pour la pince... Je suppose que c'est pour rendre ce truc mignon. En tout cas, c'est parfait. Le premier qui arrive à en attraper une..." Il déchanta vite lorsqu'il voulut actionner la machine. "Ah... Mais il faut des pièces ! L'arnaque !" Réalisa-t-il, aussi déçu qu'un gosse apprenant que le Père Noël n'existait pas.

acidbrain




Hier est derrière, demain est mystère, et aujourd'hui est un cadeau
Revenir en haut Aller en bas
Ash Kresnik
LIKE A GOD PHOENIX
avatar
Dollars : 33
Messages : 26
Date d'inscription : 14/09/2017
Mer 4 Oct - 8:53

First Of The Year - Skrillex

« Bon des zombies aucuns intérêt, mais ! Des fantômes trapézistes d’accord ! Ça vaut le coup. Gratuit et inédit ! T’aurais du commencé par ça, j’aurais approuvé de suite ! » s’était-il exclamé amusé, voyant déjà les fantômes sauter d’un trapèze à l’autre, sans filet, sans peur et bien plus voltigeur par conséquent. Jacob ajoutait qu’il aimait bien être avec lui, car il ne jugeait pas. Ou presque, disons qu’il ne jugeait pas certaines choses insensées, mais jugeait plutôt la normalité. Qu’il ose. Il regrettera son geste. Je lui cramerait sa jolie petite gueule.[/font"> « Qui te dis que ça plairait pas que tu me mordes hein ! » le taquina t-il en lui claquant fortement une fesses avec seulement les bout de ses doigt histoire que ce soit douloureux. « Coquin ! » prit-il une voix mutine, se moquant de lui. Ou pas tant que ça. Le brun finit en disant que la vie n’était pas un film. « Oh, on n’en est pas loin… » avait-il pensé tout fort, pour commenter ses paroles.

Il était temps de passer aux choses sérieuses. Car zombies, fantômes ou toutes autres créatures présentent ou non, il n’y avait personne pour l’instant alors la règle d’or était de profiter. Des jeux d’adresses pour commencer et Ash était plus que partant ! Il avait imposé à Jacob de trouver quelque chose, ayant déjà oublié qu’il lui avait fait sous-entendre qu’il n’y était jamais vraiment allé. Pour lui donner l’idée du siècle, il lui colla un chapeau ridicule sur la tête, mais le lycan l’assumait complètement. Il ironisa même sur la chose. « Hmm… Un gagicap je dirais ! » lui répondit Ash donnant l’air d’être en réelle réflexion. « Ou un handigage… J’préfère gagicap ! » continuait-il sa bêtise sans même s’inquiéter que Jacob lui trouve un haut-de-forme aussi ridicule que le sien. S’il le faisait, ils allaient commencé leur sortie par se battre. Rien ne devait ternir sa beauté d’éphèbe. En vrai, il s’en moquait bien aussi, mais c’était par principe et pour faire chier le monde. Puis c’est vrai que je suis beau quand même.

Soudain, Jacob se mit à courir vers une réunion de petites vitrines remplis de peluche et autre objets divers, ainsi qu’un joystick permettant de bouger une pince. Il avait choisi des peluches à la forme bien difficile à attraper pour que cette occupation soit à la hauteur d’un vrai défi. Ash eut un attendrit quand Jacob fut si déçu de n’avoir aucune pièce sous la main pour engager la bataille. Le phoenix était resté un moment appuyer sur la cabine pour observer Jacob qui avait l’air de se morfondre de leur triste sort. « Je sais pas si t’es con ou si t’es drôle toi parfois. On n’est rentré sans permission… Tu crois que c’est un soucis ? Franchement comment t'as fait pour survivre seul à la rue toi. » soupira Ash en se décollant de la machine pour ressortir son fameux « coupe-coupe » comme il l’appelait dans l’intimité. Il brisa un des cadenas d’une vitrine voisine et les pièces bien rangées dans leur rails étaient toutes à eux. Il en retira une, puis deux poignée qu’il tendit à Jacob et s’en glissait dans la poche aussi. Cote à cote, Ash brandissait une pièce, prêt à l’enfiler et jaugeait son ami comme s’il allait joué leur fortune au poker. « Que le meilleur gagne ! » et il attendit glisser la pièce dans la fente en même temps que Jacob.

acidbrain




Inflamed
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Jacob Lightwood
LIKE AN ANGELIC WEREWOLF
avatar
Dollars : 26
Messages : 20
Date d'inscription : 24/09/2017
Mer 4 Oct - 12:28

Message Man - Twenty Øne Pilots

Jacob était ravi que son ami se range finalement de son côté en parlant des trapézistes fantômes. Pendant un bref instant, ils s'imaginèrent tous les deux à quoi devait ressembler un spectacle dans ce genre. Le shadowhunter partait avec un handicap puisqu'il n'avait jamais vu ce genre de show, mais, justement à cause de cela, ce qu'il imaginait était encore plus spectaculaire que la version classique. Le mot 'mordre' qu'il avait involontairement prononcé lui avait remit les pieds sur terre. S'il s'attardait trop, la sortie aurait bien une petite touche de surnaturel, mais pas aussi poétique que des acrobates spectraux. Instinctivement, il avait levé les yeux pour contempler le ciel et s'assurer que la nuit n'était pas tombé. Avant qu'il ne puisse pousser un soupir de soulagement, Ash le frappa fort une fesse. Jacob se crispa de surprise, en retenant de justesse un cri de surprise, avant de rire, un peu nerveusement. "Crois-moi, ça ne te plairait pas !" Répondit-il en se massant la fesse endolori. "Je veux dire, vu les endroits où je traîne, tu choperais certainement une saloperie !" Continua-t-il sur un ton un peu plus taquin.

S'il commençait à avoir des regrets concernant le risque d'être ici alors qu'il y avait la pleine lune ce soir, ces craintes furent balayés en voyant la fête foraine reprendre partiellement vie. Le monde inconnu des attractions s'ouvrait à lui ! Difficile dans ces conditions de se rappeler qu'il n'avait pas toute la nuit devant lui pour en profiter. Il n'avait même pas toute la soirée ! Pas s'il voulait rentrer à temps pour ne mettre personne en danger. Une préoccupation qui était devenue anecdotique alors qu'il trancha pour les jeux d'adresse. Le coup du chapeau gonflable chassa ces ultimes préoccupations de son esprit. "Un gagicap ! J'adore !" Commenta-t-il. En règle générale, Jacob n'était pas très contrariant. Avant qu'il ne puisse en trouver un à son partenaire de bêtises, son regard fut attiré par autre chose. Comment ne pas l'être devant ce Luna-park ? On aurait dit une fête à l'intérieur d'une fête. Le lycan parcourut le contenu des différentes vitrines. Beaucoup représentaient des personnages populaires de séries qu'il n'avait jamais vues. Ce n'est donc pas la vision de sa mascotte préférée qui lui fit jeter son dévolu sur une machine en particulier, mais sur le challenge que représentait la capture de cette bestiole à la tête disproportionner et aux membres rachitiques.

Jacob s'enthousiasmait déjà de la partie et la déception fut grande lorsqu'il constata que la machine ne fonctionnait qu'avec des pièces. Déception qu'il ne put s'empêcher de manifester à voix haute. Il chipotait au joystick dans l'espoir de s'être trompé et qu'il existait un autre moyen de faire fonctionner la machine. En contemplant ces tentatives, Ash se demanda, lui aussi à voix haute, s'il était con ou drôle. "Je suis comme mon gapicap, les deux à la fois." Rigola Jacob en réajustant le chapeau en question, pas du tout vexé. "Ça ferait dron, cronle ou crôle. Oh, le dernier me plaît bien, phonétiquement, ça fait presque comme si j'avais dit le mot cool." S'exclama-t-il en regardant son ami sortir son coupe-coupe. "En morflant tout les jours." Répondit-il sans hésiter tout en croisant fièrement les bras (comme si on pouvait être fier de ce genre de déclaration) alors qu'Ash se demandait comment il avait pu survivre seul dans la rue.

Une seconde plus tard et le problème des pièces n'en étaient plus un. "Tu es un chef !" Complimenta le lycan pour la énième fois de la soirée, tout en rangeant les pièces tendues dans ces poches. L'aspect illégal de la chose lui échappait complètement. Jacob était trop excité par l'idée d'essayer la machine à pince pour s'encombrer l'esprit avec ce genre de détail. Le lycan échangea un regard avec Ash et singea sa posture afin de s'assurer qu'ils mettent en même temps la pièce dans leur machine respective. Son regard pétillait. Comme quasiment tout, il prenait la situation à la rigolade. "3...2...1... C'est parti !" Se contenta-t-il de dire. La pince eut un soubresaut, témoignant que la machine fonctionnait.

Ignorant que l'activation de la pince était minuté, il gaspilla son premier essai à comprendre son fonctionnement. Après un petit "oh" de surprise, il mit une deuxième pièce dans la machine. Au fond, Jacob se moquait de gagner ou non. Il savourait cette découverte, se permettant de siffloter tandis qu'il essayait d'attraper une peluche. Alors qu'il inspectait la peluche à la recherche du point de prise idéal, il pouvait l'observer sous toutes ces coutures. "Si cette bestiole était vivante, elle traînerait sa tête énorme derrière elle. Non, même pas, ces jambes sont trop petites et ces pieds inexistants. Elle ramperait en traînant sa tête. Si cette peluche prenait soudainement vie, je suis certain que ces premiers mots seraient quelque chose du genre : pitié, achevez-moi." Plaisanta-t-il nonchalamment alors qu'une fausse manœuvre lui fit lâcher la peluche alors qu'il avait réussi à la soulever de quelques centimètres. Pas frustré pour un sous, Jacob mit une autre pièce.

acidbrain




Hier est derrière, demain est mystère, et aujourd'hui est un cadeau
Revenir en haut Aller en bas
Ash Kresnik
LIKE A GOD PHOENIX
avatar
Dollars : 33
Messages : 26
Date d'inscription : 14/09/2017
Ven 6 Oct - 23:43

First Of The Year - Skrillex

Il avait eu envie de lui répliquer, qu’à être mordu par Jacob, il ne choperait pas des saloperie. Enfin si peut-être, mais lui aussi. Je traine vraiment pas où il faut. Il sait pas… Et mieux vaut que personne ne sache. Pas même moi. Après ça, ils avaient trouvé un bon compromis pour presque nommer le chapeau ridicule dont Ash avait affublé Jacob. Le droit de véto est alors posé pour « gagicap ». Jacob adorait et cela suffisait à Ash pour en faire son nouveau principe de vie. Il ne donnerait plus des gages ou des handicaps, mais des gagicaps ! Ensuite, telle une oasis au milieu du désert, ses étroits petits couloirs tout de fer et ses machine tout de verre, les lumières brillant dans l’après-midi qui s’assombrissait petit à petit un Luna Park. Jacob venait de trouver le premier défi.

Ash roula encore des yeux et le suivit. Jacob fouilla et observait chaque article avant de s’arrêter sur le plus chiant à chopper. J’ai rien dit, mais moi ce genre de truc, ça me rend dingue. T’façon c’est fait pour rien gagner sans y avoir mis un max de thune. J’ai vu une petite nana une fois, elle était toute heureuse d’avoir eu sa peluche, mais… Il avait juste mis 35$ dans la machine. Après, l’enjeu n’était pas le même et l’argent ne serait pas le mien. Jacob venait de réaliser qu’il fallait de l’argent par contre, si déçu. Tellement chou que je lui aurait bien tirer les joues et serrer fort contre moi comme si c’était un enfant. Mais non, j’étais un peu plus blasé qu’attendrit. Depuis le temps qu’on chopait des trucs sans demander, il pensait qu’on allait s’arrêter là pour si peu. J’ai éventré la machine derrière nous et je me suis servis en petite monnaie.

Les jetons bien répartis et remplissant les poches, c’était parti. Ash se lança. La musique affreuse et stressante se lançait à chaque partie. Le phoenix ne dit rien, mais on pouvait le voir tiquer à sa façon d’étrécir l’oeil en se concentrant comme il le pouvait. Et comment se concentrer avec cette musique de merde !!! Comment on peut se concentrer. Elle est super forte en plus. Je jetais parfois quelques coups d’oeil du côté de Jacob. J’avais de l’avance sur le fait qu’il ne s’y connaissait pas du tout en machine. Par contre, malgré les pièces que j’enchainais,  je me foirais comme une grosse merde. Soit je visais à côté, soit la pince glissaits sur la tête énormisime de cette peluche de #%✘&@ ! Et cette musique…. Mais ! « Tu vas la fermer ta gueule !!!! » commençait-il à s’énerver.

Jacob finit par soulever sa peluche, alors que Ash n’avait réussit qu’à vaguement la déplacer en la faisant glisser au fond. Il ne pouvait pas le laisser gagner. Il était trop compétitif. Un hurlement primaire et il fracassa la vitre de la machine d’un coup de poing et attrapa la peluche. « Et voila ! PREUMS ! j’ai gagné ! » dit-il agacé en lui plaquant la peluche contre le thorax. «  Tu avalera des churros jusqu’à ce que je te dise d’arrêter. Mais on verra après, on fait autre chose, c’est nul ça ![/color] » continua t-il en mauvais perdant. Il en chercha un autre et le trouva. Devant eux, un alignement de tête de clown la bouche grande ouverte et le nez en ampoule. Ash d’un bond agile passa par-dessus le comptoir et lança une partie. Il prit un des pistolets à eau. « Tu connais ? Tu vises dans sa bouche, le premier qui explose le ballon. Tu comprendras ! Et le but, c’est d’en faire deux en même temps ! » dit-il en s’armant d’un deuxième pistolet qu’il voulut faire tourner comme un cowboy, mais se foira à cause du tuyau relié au stand. Il regarda Jacob pour qu’il lance une nouvelle fois le top-départ.

acidbrain




Inflamed
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Jacob Lightwood
LIKE AN ANGELIC WEREWOLF
avatar
Dollars : 26
Messages : 20
Date d'inscription : 24/09/2017
Sam 7 Oct - 18:58

Message Man - Twenty Øne Pilots

Jacob découvrait cette machine et ignorait l'aspect 'mangeur d'argent' de ce genre de jeu. En fait, il ignorait carrément que cela ne pouvait fonctionner sans pièce. Fort heureusement, son ami revêtit la cape du sauveur en trouvant la solution grâce à un simple coup de pince de son 'coupe-coupe' sur une autre machine. Ce petit problème technique régler, le premier défi pouvait officiellement commencer.

Le lycan découvrait la maniabilité avec une joie enfantine. La pince pouvait être traîtresse par moment, faisant parfois des mouvements brusques même alors qu'il s'appliquait à ne bouger le joystick que d'une légère pichenette. Jacob prenait ces déboires avec sa nonchalance habituelle, voir carrément avec bonne humeur par moment. Ce n'était qu'un jeu, pas de quoi s'énerver. Il arrivait à voir la musique qui se répétait sans fin comme une espèce de compte à rebours du temps avant de devoir remettre une nouvelle pièce. À force d'essayer, il la connaissait par coeur et fredonnait les quelques notes qui précédaient l'arrêt de l'appareil.

Plus il observait la peluche a attrapé et plus il spéculait sur la logique du machin et ces chances de survie si elle existait vraiment. En parallèle, la motivation d'Ash était perceptible sans que Jacob n'ait à détourner son attention du jeu pour lancer un coup d'oeil en direction de son ami. Le sourire du shadowhunter s'élargit en entendant son ami s'emporter comme si sa vie en dépendait. Il avait, cependant, assez d'instinct de survie pour ne pas faire de commentaire à voix haute. Après, il ne savait plus trop combien d'essai, le lycan avait réussi à se saisir de la peluche au point d'arriver à la soulever. Un hurlement de la part de son voisin aboutit à un mouvement trop brusque de sa part et la pince lâcha sa prise. "Hum, pas de chance." Commenta-t-il. Jacob regarda la peluche tombée avec un bref instant de dépit avant que le bruit d'une vitre fracassée ne le sorte de sa contemplation.

Ash s'exclama avoir gagné après avoir sorti une peluche du débris de verre. Jacob fut d'abord surpris puis éclata de rire en se saisissant de la peluche plaquer contre son torse. "Bien joué !" Dit-il, comme s'il était parfaitement normal de remporter la partie de cette façon. C'est vrai qu'il n'avait pas précisé de ne pas briser la vitre. De son point de vue, c'était plutôt malin. Le lycan accrocha la peluche à sa ceinture grâce au petit cordon qui s'échappait de la tête. Pendant ce temps, Ash lui parla de son gage. "Ça me va." Répondit-il, toujours aussi conciliant. "Fait gaffe, j'ai un appétit d'ogre." Pour ne pas dire de loup sans risquer de faire un mauvais jeu de mots. "Tu risques de te lasser avant moi." Avertit-il en suivant docilement son ami. La petite peluche rebondissait légèrement contre sa hanche à chacun de ces pas, ce qui l'amusait beaucoup.

Ils arrivèrent devant des têtes de clowns alignées. Ash lui expliqua sommairement le but du jeu et Jacob ne put s'empêcher de s'approcher de l'autre côté du comptoir pour toucher le nez d'un des clowns avec un intérêt quasiment scientifique comme pour s'assurer qu'il s'agissait bien d'un ballon. "Trop marrant." Souffla-t-il en constatant que c'était bien le cas. "Ok, ça a part l'air compliqué." Conclut-il en allant se positionner à côté de son acolyte. "Fais gaffe, j'ai un porte-bonheur, maintenant, ça équilibre avec le malus du gapicap." Dit-il en tapotant sa peluche avec bonne humeur avant de se saisir des deux pistolets. S'il avait remarqué la tentative ratée d'Ash de jouer les cowboys, il n'en dit rien. "Prêt, cowboy ? 3...2...1... Feu !"

Au début, Jacob était à fond dans le jeu, tirant le plus vite possible sans vraiment chercher à viser et essayant que les deux ballons se gonflent en même temps. Sauf que les ballons mettaient, de son point de vue, une éternité à se remplir. Ce n'était pas comme la pince ou chaque tentative était différente car il essayait de prendre une autre peluche ou que sa cible était retombé d'une façon qui changeait la donne. Ici, c'était littéralement toujours la même chose. Il repensait à la manière qu'Ash avait gagné le jeu de pince et une lueur taquine s'illumina alors qu'une idée potentiellement suicidaire lui traversa l'esprit. "On a le droit de perturber l'adversaire ?" Demanda-t-il innocemment. Sans attendre, il se tourna vers son ami pour le viser avec son deux pistolets à eau, tel un desperados. Peut-être venait-il de commettre une grave erreur, mais, Jacob était du genre à agir selon l'impulsion du moment.

acidbrain




Hier est derrière, demain est mystère, et aujourd'hui est un cadeau
Revenir en haut Aller en bas
Ash Kresnik
LIKE A GOD PHOENIX
avatar
Dollars : 33
Messages : 26
Date d'inscription : 14/09/2017
Sam 14 Oct - 8:35

First Of The Year - Skrillex

Jacob paraissait si détendu devant son jeu alors que déjà Ash sentait sa patience s’enflammer. Il était proche de la crise de nerfs et la musique de la machine le rendait fou. Il n’y arrivait pas, la peluche ne cessait de glisser entre les pinces. Il savait que ce n’était qu’un complot pour dépenser toujours plus et que ce n’était pas fait pour marcher, ou alors après un sacré acharnement. Et un bon compte en banque. L’impassibilité et la concentration de son partenaire de jeu le déstabilisait complètement. Il avait donné parfois quelques coups contre la machine de Jacob pour le faire rater. Le voir si paisible l’angoissait, car il pensait qu’il s’en sortait mieux que lui mais pas du tout. Si seulement. Trop obnubilé par sa défaite, il ne voyait même pas celui de son ami. Jacob rata sa prise une nouvelle fois.

Soudain, il ne fut que rage et son poing traversa la vitre de la machine. Dégageant les gravats et récupérant le peluche, il la donna sèchement à Jacob en se proclamant vainqueur de cette partie. Par réflexe, il s’attendait à ce que l’autre se mettre à argumenter qu’il avait triché et tout le discours qui le faisait passer pour ce qu’il était : un mauvais joueur. Le sourire fier, bras croisés, il le regardait déjà de haut, mais Jacob n’en fit rien. Au contraire, il salua son geste d’admiration. Ash avait hoqueté comme si on lui avait coupé le souffle. Jaugeant son ami incrédule, il finit par lui sourire alors qu’il attachait la peluche à sa ceinture. Je l’aurais bien croqué tant il pouvait être si adorable et spontané.

Sur ce, les voilà en marche vers un autre jeu. Ash lui avait déjà donné son gage, et en y réfléchissait, il fallait les faire les churros. Problème... Il trouverait bien autre chose à lui faire manger. Jacob se vantait d’avoir un estomac et par conséquent le plus vieux trouverait ça pas si amusant. Devant eux, un stand pleine de tête de clown, toutes alignées. Le but était de viser la bouche et le ballon au-dessus de leur tête se mettrait à gonfler et gonfler jusqu’à l’explosion. Il fallait être le premier à le faire. Ash avait corsé le jeu après lui avoir résumé brièvement les consignes, en y ajoutant un deuxième pistolet à eau. Jacob le défia avec son histoire de porte-bonheur qui équilibrait avec le gagicap. De le voir le prononcer de cette façon avec la plus grande normalité du monde le fit sourire comme un gosse. Des fois, on croirait qu’il était amoureux de Jacob. En tout cas, bientôt il risquait d’en être complètement mordu.

Ash attendit le départ de Jacob en riant. Il visait de ses deux super aqua-revolver. Il avait beau savoir tirer et aimer les armes, c’était autre chose et de l’eau. Il fit comme Jacob, cherchant à appuyer le plus vite sur la gâchette et chercher à viser après. Ce n’était pas facile de maintenir un jet dans la cible d’une main et calibrer l’autre. Le sourire carnassier, il était si concentré et s’amusait comme un fou lui. Même si le jeu des carabines et des ballons étaient plus fun. Comme pour Jacob, il y voyait plus de défi. C’est alors que son partenaire de jeu lui demanda quelque chose. Il n’avait pas tout entendu sur le moment, mais il saisi vite ces fameux mots lorsqu’il sentit de l’eau lui arriver sur le visage ou humidifier ses vêtements. Jacob lui tirait dessus. « Mais arg ! C’pas du jeu ! Ah mais arrête ! Okay tu veux jouer ! » grogna Ash comme un adolescent et il se mit à son tour à viser Jacob, se cachant parfois le visage de ses bras, gêné par l’eau qui lui ruisselait sur le visage.

Il riait au début, avec des grognements de rage, mais c’était pour le jeu. D’un pas, le bras long il l’attrapa et lui enfonça le canon dans l’arrière de son col pour lui inonder le dos. Dans les ébats des deux jeunes, entre les rires, les petites insultes, la complicité de la bataille, le cache-oeil d’Ash lui échappa. Un geste malencontreux de Jacob sauf que le phoenix ne supportait pas ça. Le dieu avait créer un complexe chez Ash pour se cacher et qu’on ne s’attarde pas trop à le regarder dans le blanc de l’oeil et comprendre qui s’y trouvait. Ash ne le montrait jamais ou rarement. Si ce n’était pas son cache-oeil qu’il portait, il avait sa longue tignasse écarlate devant. Avec Weiss, il lui arrivait qu’il soit à nu, sans tissu ou cheveux mais elle n’avait pas intérêt à le dévisager, il devenait fou. « Bordel de merde ! » avait beuglé Ash en lâchant Jacob. Il rattrapa son cache-oeil et le replaça. « Si je t’attrape, ça va chier des bulles ! » jouait-il les offusqué, un peu taquin. Il ne lui en voulait pas plus que ça, même si au fond de lui ça l’avait légèrement ébranler d’angoisse. Un rictus au coin de ses lèvres pouvait rassurer le plus jeune. Il n’allait pas le tuer ou lui faire regretter froidement. Jacob se défila. « Reviens ! J’t’ai dis, tu vas souffrir !!!! » criait le plus vieux avant de le poursuivre dans la fête-foraine, hilare et oubliant déjà l’incident.

acidbrain




Inflamed
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Jacob Lightwood
LIKE AN ANGELIC WEREWOLF
avatar
Dollars : 26
Messages : 20
Date d'inscription : 24/09/2017
Dim 15 Oct - 23:29

Message Man - Twenty Øne Pilots

Ash avait trouvé une manière originale de gagner au premier défi et Jacob ne put que féliciter son ami pour son ingéniosité. Son sourire s'agrandit alors que le phénix semblait surpris de sa réaction. Il avait vaguement conscience qu'il avait le droit de protester pour cette défaite, mais de son point de vue, Ash n'avait pas tricher puisqu'ils n'avaient pas stipulé que briser la vitre était contre les règles. En plus, il avait gagné une peluche dans cette histoire et la possibilité de manger de churros jusqu'à s'en faire exploser le ventre ! Pas de quoi s'offusquer, donc. Il devait avoir l'allure du parfait touriste crédule avec sa peluche à la ceinture et son gagicap sur la tête, bien lui du spectacle qu'il aurait dû offrir en cette future nuit de pleine lune.

Normalement, il aurait dû être nerveux et irritable pour un rien, mais la nouveauté et la découverte avait pris le pas sur la tension. Les têtes de clown l'étonnèrent encore plus que la machine à pince. Il n'avait pas pu s'empêcher d'approcher pour toucher le ballon comme s'il avait du mal à y croire. Mais oui, c'était bien un ballon ! Jacob en aurait ri face à cette découverte si son attention ne s'était pas reporter sur les règles de ce nouveau jeu. Jusqu'ou faut-il gonfler un ballon pour le faire éclater ? Bah, il le découvrira bientôt ! En tout cas, avec ces deux pistolets, il avait des faux airs de bandit de l'ouest sauvage et rien que cela le gonflait d'enthousiasme.

Très vite, sa motivation chancela. Au début, il trouva un certain challenge à essayer de remplir équitablement les deux ballons. Puis, la répétition de la tâche l'assomma. Ce que c'était long ! Tout ce qu'il pouvait faire, c'était de marteler la détente. Jacob repensa à la précédente victoire de son ami et se demanda tout naturellement s'il n'existait pas une manière de contourner les règles pour le défi actuel. Bien sûr, le lycan pourrait piquer un sprint jusqu'aux têtes de clowns et éclater directement les ballons. Sauf que cela ne semblait pas amusant. Beaucoup moins que sa seconde idée qui consistait à déconcentrer l'adversaire. Après tout, Ash avait bien donné des coups dans sa machine tout à l'heure. Ce n'était pas parce qu'il n'avait fait aucune remarque sur ce point qu'il ne l'avait pas remarqué.

Peut-être commettait-il la plus grosse erreur de sa vie, trop tard pour les regrets, il avait déjà fait 'feu' et asperger généreusement son adversaire. "Tu n'as pas dit qu'on ne pouvait pas." Commenta-t-il avec une bonne humeur enfantine devant les protestations du phénix. Il eut un petit cri de surprise lorsque l'heure de la contre-attaque sonna. Cri qui se mua en rire alors que la bataille continua. Jacob lâcha un des pistolets pour se saisir de son gagicap et en faire un bouclier sommaire. Le tuyau relié à son arme limitait ses mouvements, impossible de se mettre à couvert, par exemple. "Aaaah ! non, non, non, non, non, j'ai déjà pris une douche la semaine dernière." Protesta-t-il en se débattant alors qu'il s'était fait attraper et que la suite semblait inévitable. Nouveau cri de surprise en sentant le contact glacé de l'eau dans son dos. Il redoubla d'efforts pour se dégager, par pur réflexe et devant le souvenir des bains forcés administrés par son ainé. Une main cherchant une prise glissa sur le visage d'Ash et emporta sans le vouloir le cache-oeil. Un détail qui l'avait toujours intrigué sans qu'il ne pose ouvertement de questions dessus.

Le lycan fut comme pétrifié. Depuis qu'il avait été mordu, il avait développé un instinct qu'il avait tendance à écouter, or, cet instant lui soufflait qu'il venait de commettre le geste de trop. Durant une horrible poignée de seconde, il n'avait pu s'empêcher de fixer la 'zone' délester du tissu protecteur du cache-oeil. Ensuite, Ash jura et remit le tissu en place, ce qui sortit le shadowhunter de sa torpeur. Devant son ami criant vengeance, il fit la seule chose raisonnable : lâcher son arme vers lui, histoire de grappillé quelques secondes, et prendre la fuite. "Instinct de survie en action !" Cria-t-il tel le cri de guerre le plus bizarre du monde. Il recommença à rire tandis qu'il sortit du luna park à la recherche d'une nouvelle cachette.

Trop pris dans ce jeu de poursuite, il ne remarqua pas la luminosité ambiante qui s'assombrissait dangereusement. Son attention se reportait plutôt sur le palais des glaces, un endroit parfait pour se cacher ! "Tu ne m'attraperas jamais !" Défia-t-il Ash en courant vers l'entrée. Il rigolait tellement qu'il en avait mal aux joues.

À l'intérieur, il devait se faire violence pour ne pas s'émerveiller du décor. Le lycan se lança dans le labyrinthe en contemplant les reflets déformés. Très vite, les reflets de son ami s'ajoutèrent au sien. Jacob ralentit sa course pour retrouver son souffle. Il avait mal aux cotes en plus des joues. Il eut la naïveté de mettre ces douleurs sous le coup de leur jeu et non sur l'approche de la nuit avec les conséquences qui en découleront. Maintenant, il avançait un peu au hasard. À un croisement, il eut un coup de bol en apercevant Ash qui lui tournait le dos. "Chat ! C'est ça qu'on dit non ?" S'exclama-t-il après avoir touché l'épaule de son ami. Sans attendre, il courut dans une autre direction en rigolant de plus belle.

acidbrain




Hier est derrière, demain est mystère, et aujourd'hui est un cadeau
Revenir en haut Aller en bas
Ash Kresnik
LIKE A GOD PHOENIX
avatar
Dollars : 33
Messages : 26
Date d'inscription : 14/09/2017
Dim 22 Oct - 13:19

First Of The Year - Skrillex

Jacob a voulu jouer au plus malin avec Ash et quand on jouait avec Ash, il fallait se préparer à tout, surtout d’en payer le prix fort en cas de triche. Le plus grand avait arrosé le plus jeune à son tour. Après ça, ils s’étaient amicalement battu pour mieux se ruiner avec les pistolets à eau. Il était hilare. Le jeu pris fin quand Jacob provoqua presque une catastrophe. Trop dans l’excitation du jeu et que légèrement refroidit, il réussit à cacher son complexe pour la jouer avec humour. Il le menaça de lui passer un savon pire que celui qu’il venait de vivre. Jacob jeta subitement ses jouets en direction d’Ash et partir en courant. Le phoenix avait un grand sourire aux lèvres et emboitait le pas du brun. Il le suivait de près, mais une fois dans l’attraction des miroirs, c’était une autre paire de manche.

Il ne s’y était pas attendu, déterminé à montrer au sans-abris que son « instinct de survie » avait été une perte de temps inutile. Voyant son propre reflet à l’entrée, il s’était arrêté net, une seconde angoissé avant de se reconnaitre et de voir qu’il s’agissait d’un miroir. Il avait pensé tomber sur un invité peut-être pas souhaité, ni même plein de bonnes attentions. Reprenant son souffler, il finit par observer la pièce ou les miroirs au formes étranges tout comme leur reflet s’alignait. Puis deux chemins possible. Faisant une ploufette, il pris celle de gauche, rapide et s’arrêta net dans la pièce et reprit le temps d’observer. Son sourire carnassier s’étirait. Le jeu lui plaisait. « Mec, si je te trouves, mais t’imagines même pas ce que je vais te faire. Et plus longtemps je vais prendre à te trouver et plus grande sera ma vengeance. » parlait-il bien fort pour jouer un peu sur l’excitation du stress.

Soudain, un main lui tapota l’épaule. Ash eut un sursaut et se retourna brusquement. Il n’aperçut que la silhouette fugace de son ami qui lui criait qu’il était le chat, fuyant comme un fou. Ash ricana et s’engouffra dans le couloir. Il tendait l’oreille, se fiait au bruit des pas et poursuivait le reflets de la peluche qui se dérobait le long d’un miroir. Parfois, il se ratait et se mangeait violemment une glace en pleine poire. Jacob gagnait du temps. On pouvait entendre Ash grogner et pousser quelques cris de rage. Il avait fini par perdre sa trace et n’entendait plus rien. Il fit une pause, essayant quand même de capter ou attendre quelque chose qui aurait pu trahir la position de Jacob. « JAAAAA-COOOOOB ! » hurlait-il. Ash était au milieu d’une pièce pleine de miroir collés les uns aux autres, comme dans beaucoup de pièce et son reflets se multipliait à l’infini tout autour de lui. Il ignorait complètement où se trouvait les sorties. Le néon juste au-dessus clignotait parfois, un peu fatigué, provoquant un léger tintement métallique.


acidbrain




Inflamed
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Jacob Lightwood
LIKE AN ANGELIC WEREWOLF
avatar
Dollars : 26
Messages : 20
Date d'inscription : 24/09/2017
Dim 29 Oct - 10:04

Message Man - Twenty Øne Pilots

La galerie des miroirs étaient encore mieux que ce qu'il avait imaginé. Un vrai labyrinthe où les distances et les tournants devenaient traîtres à cause des reflets. Certains de ceux-ci étaient déformés et Jacob devait se faire violence pour ne pas arrêter sa progression pour s'en amuser. Avec son ami aux trousses, mieux valait éviter de jouer les touristes ! La menace d'Ash confirmait qu'il ne devait pas traîner, pourtant, lorsqu'il tomba par le plus grand des hasards sur lui. Le shadowhunter n'en revenait pas de sa chance. Oubliant vite la menace proféré quelques instants plus tôt, Jacob décida de saisir cette chance et de mettre un peu d'huile sur le feu en tapotant l'épaule de son ami avant de repartir en courant. C'était la même insouciance qui l'avait poussé à asperger Ash avec les pistolets lors de leur précèdent défi.

Il repartit dans sa course effrénée en rigolant encore de la réaction de son ami. Il devait se plaquer les mains devant sa bouche pour étouffer un rire qui pourrait alerter son poursuivant. Il aurait dû reconnaître les prémisses de ce qui allait arriver, sentir que la douleur dans ces muscles n'étaient pas des crampes dû à la franche rigolade de cette expédition. À la place, il s'était laisser porter par la joie du moment, la fraîcheur d'être à l'air libre au lieu d'être coincé à l'institut dans une ambiance morose. Hélas, on ne pouvait pas empêcher le temps de s'écouler. Ce n'était pas parce qu'on n'en avait pas conscience qu'on pouvait empêcher la nuit de tomber. L'inévitable se produisit.

Jacob le réalisa trop tard. C'était comme une décharge électrique partir du bas de son dos et traverser toute sa colonne vertébrale jusqu'à la nuque. Il s'arrêta, une terreur glacée eut le temps de l'envahir avant de ressentir une douleur qu'il ne pouvait plus ignorer. Une douleur qu'il ne connaissait que trop bien. Avant que le lycan ne le réalise, il était tombé à genoux. Son cerveau n'était concentré que sur une chose : la présence d'Ash. Jacob se mordait la lèvre pour ne pas hurler malgré la douleur de la transformation en cours. Son corps était pris de soubresaut incontrôlable. Son souffle était cours et il haletait. Pourtant, il se forçait à avancer, même en rampant. Il devait s'éloigner. Sa volonté était concentrée sur cette unique pensée. Il devait s'isoler, trouver un endroit où il pourrait s'enfermer... Et peut-être qu'ainsi... Peut-être qu'ainsi, il n'arriverait rien à Ash.

Il put faire l'équivalent d'un pas, puis d'un deuxième. Sa conscience s'étiolait. Il en avait particulièrement conscience puisqu'il essayait de lutter. Combat vain, les loup-garous ne pouvaient contrôler leur transformation lorsque la lune était pleine. Il le savait pourtant. Tout comme il savait qu'il ne reprendrait conscience qu'au lever du jour, sans le moindre souvenir de ce qui se passerait à partir de cet instant. Il redouta le réveil et la macabre découverte qui pourrait en découler. Ce fut sa dernière réflexion, avant que les sens de l'animal ne l'envahissent et que l'humain ne sombre.

Le loup s'ébroua, ravi de ne pas avoir de chaînes qui le maintenait comme à l'ordinaire. Quelque chose attire son attention parmi les restes de son enveloppe humaine. Une peluche ridicule, il se fait les crocs dessus par réflexe avant qu'une odeur n'attire son attention. L'animal lève la tête et renifle l'air. L'odeur, il la connaît, des images confuses s'imposent dans son esprit tandis qu'il l'identifie. Le loup les chasse rapidement. Ces impressions n'étaient pas importantes. Ce qui l'était, en revanche, c'était l'envie de la chasse. Poussé par des instincts primaires, il se lança dans un hurlement comme s'il sonnait le clairon pour annoncer l'ouverture de la traque. Ensuite, il se lança dans les couloirs, se laissant guider par ses sens. L'adrénaline parcourait tout son corps. Quel bonheur d'être libre ! On ne l'avait jamais laisser chassé. Toutes les fois où on l'avait contenu, réprimer. Ce soir, il pouvait se laisser guider par la traque et le renvoi de ces reflets lui donnait l'impression de chasser en meute. Une autre chose qu'il n'avait jamais vécue, mais dont le besoin était profondément inscrit dans ces gênes.

Ses oreilles se dressèrent en entendant un appel. Te voilà petite proie. Cette fois, il ne hurla plus. Il ne devait pas alerter sa cible. Le loup freina sa course et avança à pas prudent. Les reflets trompaient ces yeux, mais on ne pouvait tromper son odorat. À chaque croisement, il se fia à son flair. Il ressentait une pointe d'appréhension, comme si une partie de lui redoutait de suivre cette piste. Une crainte qui ralentit son pas, à défaut d'être suffisamment puissante pour l'arrêter. Effort dérisoire d'un restant de conscience. On ne pouvait éviter cette fin tout comme on ne pouvait éviter la course de la lune dans le ciel.

Le loup émit un grognement et retroussa les babines en voyant enfin l'humain qu'il traquait. Il avait envie de déchiqueter, de refermer ses mâchoires sur une personne en particulier qui portait le nom de Montgomery, malheureusement, cette personne en question n'était pas là, peut-être qu'il la traquerait ensuite et se délecterait de le tailler en pièces. La nuit était encore jeune, après tout. En attendant, cet humain-là fera l'affaire.

acidbrain




Hier est derrière, demain est mystère, et aujourd'hui est un cadeau
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Edition Clair de Lune
» Un rendez-vous au clair de Lune [PV Melody]
» Pratiquant la magie au clair de lune...
» Petite virée nocturne dans les bois [Pv Angel ^.^] [HENTAÏ]
» [UploadHero] La Septième compagnie au clair de lune [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hundregod  :: périphérie :: reste du monde-
Sauter vers: